arranger


arranger

arranger [ arɑ̃ʒe ] v. tr. <conjug. : 3>
• 1160; de 1. a- et ranger
I V. tr.
1Mettre dans l'ordre que l'on juge convenable, disposer de la manière correcte ou préférée. disposer, ordonner, 1. placer, 1. ranger. Arranger des papiers, des livres. classer, trier. « Yves arrangea dans des vases nos fleurs des bois » (Loti). Arranger son appartement. décorer, installer. Arranger une chambre pour y recevoir un invité. agencer, aménager, apprêter, préparer. Arranger la table pour le dîner. dresser.
Arranger un morceau pour l'orchestre. adapter, harmoniser, orchestrer.
Mettre sur pied, organiser. Arranger qqch. d'avance. combiner, 1. ménager, organiser, préparer, régler. Arranger un voyage, une entrevue. Avec plaisir, on va arranger ça.
2Fam. (surtout au p. p.) Donner mauvaise apparence à (qqn). accoutrer. Le voilà bien arrangé ! Fig. Arranger qqn de la belle manière, en dire du mal. ⇒ accommoder(vieilli), maltraiter, malmener. (1778) Fam. Maltraiter. amocher. Tu t'es fait drôlement arranger ! Loc. Se faire arranger le portrait : se faire rosser (cf. Casser la figure).
3Remettre en état. réparer. Donner sa voiture à arranger. Je l'ai arrangé tant bien que mal. rafistoler, retaper. Il y a des fautes dans votre texte, il faut l'arranger. remanier, retoucher.
4Régler une mésentente, une affaire mal engagée. Nous arrangerons cela. Arranger les parties. accommoder, concilier.
5Être utile, pratique pour (qqn). agréer, convenir. Cela m'arrange à bien des égards. contenter, satisfaire. Cela m'arrangerait. Si cela vous arrange. Cet horaire ne m'arrange pas. « Il fait beau croire aux prodiges lorsque les prodiges nous arrangent » (Cocteau).
II ♦ S'ARRANGER v. pron.
1(Pass.) Se mettre dans l'ordre convenable. se classer, s'ordonner. « Mes idées s'arrangent dans ma tête avec la plus incroyable difficulté » (Rousseau).
2(Réfl.) Ajuster sa toilette. Elle est allée s'arranger.
3 (Pass.) Être remis en état. se réparer. Ce mécanisme peut s'arranger.
Aller mieux. s'améliorer. Le temps s'arrange. Cela ne s'arrange pas. Les choses se sont arrangées à la fin. « tout s'arrange, sauf la difficulté d'être qui ne s'arrange pas » (Cocteau).
Fam. Il, elle ne s'est pas arrangé(e) : il, elle a enlaidi; ses défauts ont empiré.
4(Réfl.) Vx ou région. Se mettre dans une posture commode pour faire telle ou telle chose. s'installer. « elle conseilla à Germain de s'arranger auprès du feu pour faire un somme » (Sand).
5(Réfl.) Prendre ses dispositions, ses mesures en vue de. Arrangez-vous comme vous l'entendez. 1. faire. S'arranger pour : faire en sorte de. « Arrange-toi pour rester quelques jours » (Duhamel). se débrouiller.
6(Récipr.) Se mettre d'accord. S'arranger à l'amiable. s'accorder, s'entendre. Les adversaires se sont arrangés. « Avec Edwige, Papa, je m'arrangerai toujours » (Duhamel).
7(Réfl.) S'arranger de qqch. s'accommoder, se contenter, se satisfaire. Ne vous inquiétez pas, je m'en arrangerai (cf. Faire avec). Je m'arrange de tout.
⊗ CONTR. Déranger, dérégler, désorganiser, envenimer.

arranger verbe transitif (de ranger) Mettre des objets, quelque chose dans l'ordre ou la disposition estimés convenables, satisfaisants : Arranger les fleurs d'un bouquet. Arranger une vieille maison avec goût. Remettre en ordre quelque chose, en replacer les éléments de façon appropriée ou harmonieuse : Arranger des papiers sur un bureau. Disposer, mettre en état, décorer quelque chose, un lieu en vue d'une certaine fin : Arranger un grenier en bibliothèque. Transformer, modifier quelque chose pour l'adapter à telle destination : Arranger une nouvelle pour la télévision. Remettre en état de marche, réparer un appareil, ou mettre dans l'état souhaitable quelque chose : Faire arranger sa voiture. Préparer, organiser quelque chose, en fixer les modalités, le développement : Arranger une rencontre entre deux délégations. Concevoir, présenter quelque chose selon sa convenance personnelle, sans égard pour la vérité : Arranger l'histoire à sa façon. Régler ce qui fait problème, en levant les difficultés : Arranger une dispute. Satisfaire quelqu'un, être à sa convenance, lui procurer facilités ou agrément : Cela m'arrange tout à fait. Familier. Malmener, maltraiter quelqu'un en actes ou en paroles ; le mettre dans un piteux état ; le tromper ou le voler : Un hôtel où l'on arrange le touriste. Faire un arrangement musical. ● arranger (difficultés) verbe transitif (de ranger) Conjugaison Le g devient -ge- devant a et o : j'arrange, nous arrangeons ; il arrangea. ● arranger (synonymes) verbe transitif (de ranger) Mettre des objets, quelque chose dans l'ordre ou la disposition estimés...
Synonymes :
- aménager
Remettre en ordre quelque chose, en replacer les éléments de façon...
Synonymes :
Contraires :
- déplacer
- déranger
Disposer, mettre en état, décorer quelque chose, un lieu en vue...
Synonymes :
- aménager
Transformer, modifier quelque chose pour l'adapter à telle destination
Synonymes :
- aménager
Remettre en état de marche, réparer un appareil, ou mettre...
Synonymes :
- réparer
Contraires :
- dérégler
Préparer, organiser quelque chose, en fixer les modalités, le développement
Synonymes :
- préparer
- régler
Concevoir, présenter quelque chose selon sa convenance personnelle, sans égard pour...
Synonymes :
Régler ce qui fait problème, en levant les difficultés
Synonymes :
Contraires :
- désorganiser
- mêler
Satisfaire quelqu'un, être à sa convenance, lui procurer facilités ou...
Synonymes :
- agréer

arranger
v.
rI./r v. tr.
d1./d Placer dans l'ordre qui convient. Arranger des bibelots.
d2./d Régler à l'amiable. Arranger une affaire.
d3./d Convenir à. Cela m'arrange.
d4./d (Afr. subsah.) Rendre service à, faciliter des démarches à (qqn). Il m'a beaucoup arrangé pour obtenir mes pièces.
d5./d Remettre en état.
|| Par antiphrase. Abîmer.
Fam. Il s'est fait drôlement arranger.
rII./r v. Pron.
d1./d être remis en état, aller mieux. Tout s'arrangera.
d2./d S'accorder à l'amiable.
d3./d S'arranger pour: faire en sorte de. Arrange-toi pour venir.
d4./d S'arranger de qqch, s'en accommoder.

⇒ARRANGER, verbe trans.
I.— Emploi trans. Mettre dans un certain ordre, dans l'ordre convenable, une fois pour toutes ou pour longtemps.
A.— [Le suj. désigne une pers., ou l'esprit d'une pers., le compl. désigne un inanimé]
1. [Le compl. désigne un inanimé concr.] Disposer, mettre dans l'ordre, quelquefois avec une recherche esthétique; orner, parer. Bien faire arranger sa maison (Ac. 1835) :
1. « Elle jeta sur mon ajustement un regard dédaigneux, et se tournant vers une glace, elle arrangea ou dérangea les cheveux noirs qui serpentoient sur son front. (...) »
FIÉVÉE, La Dot de Suzette, 1798, p. 113.
Spéc. Remettre en ordre de marche, réparer :
2. ... qu'il s'agît d'enter un cerisier, de dresser un cheval ou d'arranger une horloge, comme on dit, il avait la main. « Si habile de ses doigts qu'il ferait des yeux à un chat. »
POURRAT, Le Château des sept portes, t. 1, 1922, p. 56.
2. [Le compl. désigne un inanimé abstr.] Organiser, aménager, régler :
3. Il vient, disait-il, il vient de tout, même des gens du monde, même des dames patronesses dans le terrier du père Gagnepain, et tous s'en vont souriants, parfaitement sûrs que la révolution est un phénomène bénin qu'on finira par arranger avec des distributions de lainages, des dons aux bibliothèques et des matinées à bénéfice dans les théâtres de la périphérie.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 157.
Arranger un duel (STENDHAL, Vie de Henri Brulard, 1836, p. 343 et 345).
a) [En parlant du temps] :
4. Je mangeais à sa table et j'avais toute liberté d'arranger mes journées à ma guise, sauf que je devais être rentré à neuf heures.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 14, 1923, p. 274.
Arranger sa vie, son existence. ,,La régler, la distribuer comme il convient.`` (Ac. 1835) :
5. On voulait arranger sa vie et celle de la nation avec le minimum de peine. Du haut en bas de l'échelle, c'était la même morale du plus de plaisir possible avec le moins d'efforts possible.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 763.
P. anal. [En parlant de récits historiques] Disposer les faits d'une certaine manière en aménageant ainsi la vérité :
6. « L'histoire des origines des peuples, dit plus bas M de B dans le même ouvrage contre Mme de Staël, est pour les faiseurs des systèmes ce qu'est la palette pour un peintre : celui-ci dispose sur la tablette les couleurs pour son tableau, celui-là arrange dans l'histoire les faits pour ses opinions, et il y trouve tout ce qu'il veut ».
MAINE DE BIRAN, Journal, 1818, p. 177.
b) [En parlant d'affaires juridiques, de litiges, de procès, etc.] Accommoder, conclure à l'amiable :
7. Alors qu'exiges-tu d'autre maintenant? Que j'écoute vos petites histoires conjugales? Que j'arrange vos différends? Que je vous explique les raisons que vous avez de n'être pas heureux?
MAURIAC, Les Mal Aimés, 1945, p. 232.
Rem. La lang. fam. connaît un usage qui consiste à ajouter à la phrase un compl. pronom. d'intérêt : je vous arrangerai cela, je lui arrangerai cela « je réglerai cette affaire pour vous, pour lui, conformément à vos désirs, à ses désirs ». Lorsque le compl. dir. est un nom, le compl. d'intérêt peut être également un pron. réfl. S'arranger qqc. « se préparer quelque chose » :
8. ... le bénédictin soi-disant mûr, est libre; ne travaille que celui qui veut; et c'est bien tentant de ne rien faire; on finit par se laisser aller, par s'arranger une existence de rentier tranquille; et le religieux qui ne travaille pas, bavarde, dérange les autres, fomente des brigues.
HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 315.
3. Emplois spéc.
MUS. ,,Mettre à la portée d'un ou de plusieurs instruments ce qui a été composé pour un ou plusieurs instruments de nature différente.`` (LITTRÉ) :
9. On sait que l'éditeur G. Thomson d'Edimbourg lui avait demandé d'arranger des mélodies populaires écossaises, irlandaises, galloises, etc., pour une ou deux voix, avec accompagnement de piano, violon et violoncelle, et que Beethoven s'en occupa avec beaucoup de conscience, pendant plus de cinq ans.
R. ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1928, p. 150.
P. ext., CIN. ,,Adapter, si l'on « arrange » un ouvrage; écrire pour le cinéma, si l'on « arrange » un thème, un sujet, sans avoir de modèle précis.`` (GIRAUD 1956) :
10. La soirée comprenait des numéros variés : (...) l'assassinat du duc de Guise spécialement arrangé par M. Henri Lavedan.
Le Temps, 19 nov. 1908 (Giraud 1956).
Arg. Arranger un vol, un mauvais coup. Le préparer (cf. BRUANT 1901).
B.— [Le compl. désigne une pers. ou un animal] Procurer commodité ou agrément.
1. P. méton., fam. Cela m'arrange, cela ne m'arrange pas, ça m'arrange; cela (n') arrange pas mes affaires. Cela (ne) me convient (pas).
2. Par euphémisme, fam. Se faire arranger. ,,Contracter une maladie vénérienne; se faire voler.`` (SANDRY-CARR. 1963).
Rem. On relève dans la docum. le dér. arrangeage, subst. masc. (BRUANT 1901, p. 31 et 430; suff. -age). Tromperie, assassinat (arrangeage en grand).
3. Par antiphrase, fam. et iron. [Gén. avec un adv. ou compl. de manière] Arranger qqn. Le maltraiter, le mettre en mauvaise posture. Être fort mal arrangé (J.-F. ROLLAND, Dict. du Mauvais langage, 1813) :
11. « Il a voulu faire l'insolent, je l'ai arrangé de la bonne manière, je l'ai bien arrangé, je l'ai arrangé comme il faut ».
Ac. 1835.
P. anal. [Le suj. désigne un phénomène météorologique] :
12. « La pluie, le vent vous a bien arrangé. »
Ac. 1835.
Région. (Canada). Arranger un animal. Le castrer.
Rem. Signalé ds Canada 1930 et DUL. 1968.
II.— Emploi pronom.
A.— Empl. absol. Être disposé, se mettre dans un certain ordre convenant à une fin.
1. Fam. [Le suj. désigne une pers.] Prendre ses dispositions :
13. Si elle lui avait dit : « Tout est fini! » il lui aurait laissé emporter les habits et les bijoux qu'il lui avait donnés avant la brouille; mais cela la regarde, qu'elle s'arrange, elle verra plus tard... »
CHAMPFLEURY, Les Aventures de Mlle Mariette, 1853, p. 19.
2. [Le suj. désigne un inanimé abstr. ou concr.]
a) [Le suj. désigne un inanimé concr.] S'organiser :
14. ... le phosphate calcaire et différents autres éléments (...) se déposent sur certains organes, et forment des concrétions osseuses, ou pierreuses de différens caractères, suivant la manière dont leurs molécules s'arrangent, et les dispositions du gluten qui les unit.
CABANIS, Rapports du physique et du moral, t. 1, 1808, p. 248.
[En parlant du temps] :
15. Elle disait : « Enfin, on respire! » et parcourait les allées détrempées — trop symétriquement alignées à son gré par le nouveau jardinier dépourvu du sentiment de la nature et auquel mon père avait demandé depuis le matin si le temps s'arrangerait — (...).
PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 11.
b) [Le suj. désigne des difficultés, des différends] Se régler :
16. Lorsqu'il alla prendre les quinze pièces d'or, dans le tiroir, pour les compter à la marchande, il était convaincu que les affaires s'arrangeraient, chez le notaire, et qu'on aurait bientôt beaucoup d'argent.
ZOLA, Le Docteur Pascal, 1893, p. 225.
Proverbe. Tout finit (finira) par s'arranger.
c) [Le suj. désigne des qualités, des indices] S'harmoniser, concorder :
17. Comment s'était formée cette âme aux dons probablement conjoints d'esprit pratique et d'idéalisme? D'où venait le courant mystique initial? De quel ancêtre? « Il a dérivé vers ma mère, sans doute Christine et Suzanne, peut-être moi... Comment s'arrangent ensemble ce sens positif et ces tendances religieuses? »
MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 201.
B.— S'arranger + compl. prép.
1. S'arranger avec
a) [Le suj. désigne une pers., le compl. désigne une pers.] S'accorder, s'entendre avec :
18. La science doit se comporter comme si le monde était libre d'opinions préconçues, et ne pas s'inquiéter des difficultés qu'elle soulève. Que les théologiens s'arrangent entre eux pour se mettre d'accord avec elle.
RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 98.
[Le compl. désigne un inanimé abstr.] :
19. Il dévisageait la guerre comme une nouvelle pratique et, en calculateur, il s'arrangeait d'avance avec elle.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 9.
b) [Le suj. désigne un inanimé abstr.] :
20. Aujourd'hui que le poids du gouvernement militaire ne se sent plus, que les vanités se sont réveillées, il faut nier les faits, parce qu'ils ne s'arrangent pas avec les théories du moment.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 376.
2. S'arranger de. S'accommoder de :
21. Il faut y joindre l'infini des incidents et des circonstances privées, les rencontres, les occasions, l'amitié du souverain, les femmes, les rivalités littéraires; et tenter de considérer comment ce héros, ce très bel homme, ce vivant terriblement vivant, ce voluptueux assez effréné, mais cet esprit qui se découvre toujours plus vaste, va s'arranger des complications de l'existence, dégager son destin, et s'établir enfin dans l'immortalité.
VALÉRY, Variété 4, 1938, p. 104.
3. S'arranger pour (pour que). Prendre ses dispositions pour accomplir ce que l'on a projeté ou promis :
22. Gérard Patureau, quand il va défendre des Malgaches au risque de se faire lyncher, il se mouille et ça a un sens. Arrange-toi pour te mouiller en faisant quelque chose d'utile.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 565.
S'arranger de façon à ce que, de manière à :
23. ... l'auteur s'arrangeait de façon à ce que le premier mari reprît la femme, une fois, par surprise.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 711.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[], j'arrange []. 2. Hist. — CLÉDAT 1930, p. 75, § 84 rappelle que Madame de Sévigné écrivait aranger avec un seul r. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. âranger (1re syllabe longue) et précise que r est ,,forte``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1160 « disposer, mettre dans l'état qui convient » (B. DE STE MAURE, Troie, 3101 ds GDF. Compl. : Les tables i sont arengi(e)es Ou mangeront ses granz mesni(e)es); XIIe s. pronom. « se ranger, prendre place (surtout en ordre de bataille) » (Les Loherains, Vat. Urb. 475, f° 24d ds GDF. : A la champaigne s'arengent belement); 2. 1740 pronom. « prendre ses dispositions » (MARIVAUX, L'Épreuve, sc. 18 ds Dict. hist. Ac. fr. : J'ai compté là dessus, moi; je me suis arrangé autrement); 3. 1747 « convenir, agréer » (GRESSET, Le Méchant, II, 1, ibid. : Cela vous plait à dire et ne m'arrange pas); 4. 1768 « réparer (qqc.) » (SEDAINE, La gageure imprévue, sc. 2, ibid. : Je vous avois dit de faire arranger mon clavecin); 5. av. 1823 « régler par un accord mutuel » (ANDRIEUX, Le Trésor, II, 2, ibid. : Sans les avoir payés, il ne leur doit plus rien. Voilà ce qui s'appelle arranger une affaire).
Dér. de ranger; préf. a-1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2 516. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 415, b) 5 501; XXe s. : a) 4 587, b) 5 479.
BBG. — BÉL. 1957. — BRUANT 1901. — Canada 1930 (et s.v. arrangeage). — CRIQUI 1967 →. — DUCH. 1967. — DUL. 1968. — Éd. 1913. — ESN. 1966. — FRANCE 1907. — GIRAUD 1956. — GRIMAUD (F.). Petit gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1969, n° 191, p. 110. — GUIRAUD (P.). Le Champ morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, n° 1, p. 100. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. lexicol. 1970, t. 16, n° 1, p. 64. — LE BRETON 1960. — LEW. 1968, p. 87. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 230. — NOTER-LÉC. 1912. — PIERREH. 1926. — PIERREH. Suppl. 1926. — SANDRY-CARR. 1963.

arranger [aʀɑ̃ʒe] v. tr. [CONJUG. bouger.]
ÉTYM. 1160; de 1. a- et ranger. → Rang.
1 Mettre dans un certain ordre, dans l'ordre jugé convenable ou qui est préféré. Disposer, mettre, ordonner, placer, ranger. || Arranger des papiers, des livres dans une bibliothèque. Classer, trier. || Arranger son appartement. Installer. || Arranger une chambre pour y recevoir un invité. Accommoder, agencer, aménager, apprêter, préparer. || Arranger la table pour le dîner. Dresser. || Arranger des caisses dans la cale d'un navire. Arrimer.Arranger les mots d'une phrase. Agencer, approprier, assembler, assortir, composer, construire, coordonner, grouper, tourner. || Arranger avec soin. Fignoler. || Arranger un roman pour le théâtre, pour le cinéma, pour la télévision. Adapter, transformer.Spécialt. || Arranger un morceau pour l'orchestre ou pour le piano : adapter pour un ou plusieurs instruments un morceau composé pour un ou plusieurs autres instruments. Harmoniser, orchestrer; arrangement; arrangeur (2.).Mettre sur pied, organiser. || Arranger sa vie. || Arranger qqch. d'avance. Combiner, organiser, préparer, régler. || Arranger un voyage. || Arranger commodément sa vie, ses affaires. || Arranger un (mauvais) coup, le préparer.(Passif et p. p.). || Une bibliothèque bien, mal arrangée. || Pièce bien arrangée (→ ci-dessous, cit. 9). Vieilli (intellectuel). → ci-dessous, cit. 10.
1 Arranger ne diffère de ranger que par l'adjonction de la préposition à. Arranger est donc ranger avec un certain dessein. En effet, ranger, c'est mettre une chose, une personne dans le rang qui lui appartient, et qui est déterminé d'avance : on range des livres dans une bibliothèque, on range des soldats. Arranger c'est déterminer cet ordre même dans lequel on range.
Littré, Dict., art. Arranger.
2 Ronsard est dur, sans goût, sans choix,
Arrangeant mal ses mots, gâtant par son français
Des Grecs et des Latins les grâces infinies.
La Fontaine, Lettre à Racine, 6 juin 1686.
3 La grande mémoire qu'il faut pour arranger tant de noms et les mettre chacun dans leur ordre (…)
La Bruyère, Lettre à Condé, 27 janv. 1686.
4 (…) il faut arranger ses pièces et ses batteries, avoir un dessein, le suivre.
La Bruyère, les Caractères, VIII, 64.
5 Un nouvelliste ou un conteur de fables est un homme qui arrange, selon son caprice, des discours et des faits remplis de fausseté.
La Bruyère, les Caractères de Théophraste, « Débit de nouvelles ».
6 La manière dont on arrange les trois premières monarchies est visiblement fabuleuse.
Bossuet, Hist., I, 7, in Littré.
7 Tâchez d'arranger vos intérêts domestiques le mieux que vous pourrez.
Montesquieu, Correspondance, 7, in Littré.
8 Il ne se passe, à l'intérieur des animaux, rien de suivi, rien d'ordonné, puisqu'ils n'expriment rien par des signes combinés et arrangés (…)
Buffon, Hist. nat. de l'homme.
9 (…) la grande salle du château, arrangée avec force tapisseries (…)
Stendhal, Lamiel, Pl., t. II, p. 889.
10 (…) il n'avait lu que des livres arrangés par les jésuites.
Stendhal, la Chartreuse de Parme, p. 104.
11 (…) une histoire qu'elle avait d'abord arrangée tout autrement dans son imagination.
Mérimée, Arsène Guillot, I.
12 Yves (…) arrangea dans des vases nos fleurs des bois de Toulven.
Loti, Mon frère Yves, LXVIII.
2 En parlant des choses de la toilette. || Arranger avec soin sa coiffure. Coiffer, parer.
Vx (au p. p.). || Elle est bien arrangée, se dit d'une femme dont la toilette est bien ordonnée (Académie).
Fam. || Ton coiffeur ne t'a pas arrangé.(Surtout au p. p.). Donner une mauvaise apparence à. || Ce tailleur vous a bien arrangé ! Accoutrer, fagoter, ficeler. || La pluie vous a bien arrangé (Académie).
Fam. || Arranger qqn : le maltraiter, en dire du mal. Abîmer, accommoder (cit. 5), assaisonner (fam.), critiquer, maltraiter, malmener; → Dire son fait à… || Tu t'es fait drôlement arranger.N'allez pas dans ce restaurant, on s'y fait arranger. Voler.
13 C'est la pure vérité, très Saint-Père : vous voyez comme la Gazette de France m'arrange (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, VII, 12 janv. 1829.
13.1 Tu disais que tu étais bien avec monsieur Renard. Il t'arrange, oui !
J. Renard, Journal, 6 sept. 1904.
3 Cour. Remettre (qqch.) en état. Réparer. || Arranger un mécanisme. || Donner sa voiture à arranger.Il y a des fautes dans votre texte, il faut l'arranger. Remanier, retoucher.
4 Présenter en modifiant la réalité ou les apparences. || Il a arrangé son histoire.Absolt :
14 — Je suis tellement sûre que dans la réalité ils ont des occupations différentes !
— Si je les décrivais, elles paraîtraient trop différentes; les événements racontés ne conservent pas entre eux les valeurs qu'ils avaient dans la vie. Pour rester vrai on est obligé d'arranger. L'important c'est que j'indique l'émotion qu'ils me donnent.
Gide, Paludes, in Romans, Pl., p. 105.
5 (Sujet n. de chose ou de personne). Être agréable, commode, utile pour (qqn). Agréer, convenir. || Cela m'arrange à bien des égards. || Ça m'arrangerait. || Il est difficile d'arranger tout le monde. Contenter, satisfaire. || Vous pourrez me rembourser en deux ans, si ça vous arrange.
15 Il fait beau croire aux prodiges lorsque les prodiges nous arrangent et lorsque les prodiges nous dérangent, il fait beau ne plus y croire (…)
Cocteau, la Machine infernale, p. 160.
——————
s'arranger. v. pron.
1 (Passif ou réfl.). Se mettre dans un certain ordre, dans l'ordre convenable. Classer (se), ordonner (s'), placer (se).
16 Mes idées s'arrangent dans ma tête avec la plus incroyable difficulté (…)
Rousseau, les Confessions, t. I, III.
2 (Réfl.). Fam. Ajuster sa toilette, sa coiffure. || Elle est allée s'arranger. Embellir, transformer.Loc. Elle ne s'est pas arrangée : elle a enlaidi.
3 (Passif). Se remettre en état. Réparer (se). || Ce mécanisme peut s'arranger.Aller mieux. || Le temps s'arrange. || Les choses se sont arrangées à la fin. Terminer (se). || Ça ne s'arrange pas.
16.1 En fin de compte, tout s'arrange, sauf la difficulté d'être qui ne s'arrange pas.
Cocteau, la Difficulté d'être, p. 9.
16.2 Sentiment raisonnable : tout s'arrange — mais rien ne dure. Sentiment amoureux : rien ne s'arrange — et pourtant cela dure.
R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, p. 167.
4 (Réfl.). Vx ou régional. Se mettre dans une posture commode pour faire qqch. Installer (s').
17 (…) elle conseilla à Germain de s'arranger auprès du feu pour faire un somme.
G. Sand, la Mare au diable, X, p. 81.
5 (Réfl.). Prendre ses dispositions, ses mesures en vue de tel ou tel objet. || S'arranger pour sauver les apparences (→ Apparence, cit. 31). || Arrangez-vous sans lui (→ Antérieur, cit. 6). || Arrangez-vous comme vous l'entendez. Faire.
18 Au reste, arrange-toi, fais tes réflexions :
Je t'ai dit ma pensée et mes conditions.
J.-B. L. Gresset, le Méchant, I, 1.
19 On dirait qu'à l'approche du lourd sommeil de l'hiver chaque être et chaque chose s'arrange furtivement pour jouir d'un reste de vie et d'animation avant l'engourdissement fatal de la gelée (…)
G. Sand, François le Champi, Avant-propos, p. 7.
20 Arrange-toi pour rester quelques jours avec ton malheureux Laurent (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, 5.
6 (Récipr.). Se mettre d'accord. || S'arranger à l'amiable. Accorder (s'), entendre (s'). || Il vaut mieux s'arranger que plaider. || Les adversaires se sont arrangés.
21 Avec Edwige, Papa, je m'arrangerai toujours. Elle me donne carte blanche.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, I.
7 (Réfl.). || S'arranger de qqch. Accommoder (s'), contenter (se), satisfaire (se). || Je m'arrange de tout. || Ne vous inquiétez pas, je m'en arrangerai.
CONTR. Bouleverser, brouiller, déplacer, déranger, dérégler, désorganiser, mêler, troubler.
DÉR. Arrangeable, arrangeant, arrangement, arrangeur.
COMP. Rarranger, réarranger.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arranger — ARRANGER. v. act. Mettre dans l ordre convenable. Arrangez bien tout cela. Arranger des livres. Arrangeonsnous autour du feu, autour de la table. f♛/b] On dit d Un homme qui parle avec justesse et avec ordre, que C est un homme qui arrange bien… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arranger — Arranger. v. a. Mettre en rang convenable, ranger comme il faut. Arrangez bien tout cela. il avoit proprement arrangé ce qui estoit dans sa chambre. faites arranger ces pauvres, afin qu on leur donne l aumosne. arrangeons. nous autour du feu,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • arranger — A bank which has been awarded the mandate by the borrower to arrange a syndicated loan. + arranger USA The financial institution that arranges for a loan between a borrower and a syndicate of lenders. The arranger conducts the credit assessment… …   Law dictionary

  • arranger — Arranger, Ponere ordine, Digerere, Ordinare, Disponere, Componere. Arranger son armée sur la mer, et la mettre en estat de combattre, Naues explicare. Fueilles arrangées l une sur l autre, Disposita folia …   Thresor de la langue françoyse

  • Arranger — Ar*ran ger, n. One who arranges. Burke. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Arranger —   [englisch, ə reɪndʒə; wörtlich »Bearbeiter«], in E Orgeln und Keyboards eingebauter Begleitautomat (Begleitautomatik) …   Universal-Lexikon

  • ARRANGER — v. a. Mettre dans l ordre convenable, dans un certain ordre. Arrangez bien tout cela. Arranger des livres.   Arranger ses idées, ses paroles, Les disposer convenablement, les mettre chacune à leur place. C est un homme qui arrange bien ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • arranger — (a ran jé), nous arrangeons, j arrangeais, j arrangeai, arrangeant, v. a. 1°   Mettre en ordre, disposer, régler. Arranger ses affaires. Arranger un voyage. L art d arranger les mots. Il n eut pas le temps d arranger ses raisonnements. Cet homme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arranger — vt. , remettre en état, réparer, raccommoder (des souliers...) ; ranger, placer, disposer, remettre en ordre ; arranger, coiffer, attifer, parer ; remettre de l’ordre dans la tenue de (qq.) : aranzhî (Cordon.083, Saxel.002), arêdjé (Montagny… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ARRANGER — v. tr. Mettre dans un certain ordre, dans l’ordre convenable. Arranger des livres, un mobilier, un appartement. Fig., Arranger ses affaires, Les remettre en meilleur état. Arrangez vous pour finir vite ce travail, pour arriver ce soir à telle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.